expert comptable

Expert Comptable Maroc – Comment accéder au métier ?

Comment devenir expert-comptable au Maroc ?

 

Devenir expert comptable au Maroc c’est aussi être l’interlocuteur de premier rang auprès des dirigeants des l’entreprises.

En effet, de part sa formation, son expérience et son écoute, l’expert-comptable répond aux différents besoins de l’entreprise. il participe, par ailleurs, au développement économique et social de celle-ci.

L’expert-comptable n’a, néanmoins, pas pour seul domaine de compétence le domaine de la comptabilité de l’entreprise. Il dispose, en outre, de plusieurs autres compétences qui lui permette d’accompagner le dirigeant de l’entreprise vers les solutions les plus judicieuses.

Il est, d’ailleurs, le conseiller à privilégier du chef de l’entreprise. Son rôle est de l’assister, depuis le début de son projet de création jusqu’à son lancement.

L’expert-comptable apporte, entre autres, au chef de l’entreprise son soutien sur les plans administratif, comptable, financier, fiscal, juridique et social. Mais aussi, il peut dépasser ses fonctions de base et devenir un conseiller efficace pour le chef d’entreprise.

L’expert-comptable entretien, de ce fait, une relation de confiance avec ses clients.

 

FAITES CONNAISSANCE AVEC LE CABINET D’EXPERTS COMPTABLES AU MAROC UPSILON CONSULTING.

Comment devenir membre de l’Ordre des experts comptables au Maroc

Pour devenir expert comptable au Maroc, la loi exige en priorité d’être diplômé du cycle d’expertise comptable Marocain. En outre, la loi a ouvert la possibilité aux personnes ayant un diplôme d’expert comptable d’un pays ayant obtenu l’équivalence avec le diplôme d’expertise comptable Marocain. Beaucoup des membres de l’Ordre actuellement disposent, à titre d’exemple, d’un diplôme d’expert comptable français.

 

Le Cursus de formation d’expert comptable au Maroc

Le diplôme d’Expert-Comptable Marocain a été institué par le décret n° 2.89.519 du 23 hija 1410 (16 juillet 1990).

Il est délivré aux candidats ayant satisfait aux conditions de formation et de stage suivantes :

 

D’abord, des conditions de formation

Pour devenir expert comptable au Maroc, il faut, tout d’abord, satisfaire à des conditions de formation à savoir : être titulaire du diplôme national d’expert comptable.

Le Cycle de formation des Experts Comptables au Maroc est, en effet, une formation organisée exclusivement par le Groupe ISCAE. Il permet d’obtenir, exclusivement, le Diplôme National d’Expert-Comptable (DNEC).

Quelles sont les modalités d’accès au concours :

Il faut, en premier lieu, disposer des conditions d’admissibilité à ce cycle de formation. Les candidats qui sont admis à passer le concours d’admission au cycle d’expertise comptable Marocain sont ceux titulaires de l’un des diplômes suivants :

  • Cycle Normal de l’ISCAE
  • Groupe ISCAE (Grade Master)
  • Cycle Supérieur de Gestion de l’ISCAE
  • ENCG (Grade Master)
  • Licence en sciences économiques option gestion ou économie d’entreprise
  • Tout diplôme reconnu équivalent par le Ministère de l’Enseignement Supérieur
Quelles sont les épreuves du Concours d’accès :

Le candidat admis doivent, ensuite, passer un d’accès au cycle d’Expertise Comptable comporte 4 épreuves écrites, à savoir :

  • Comptabilité générale et comptabilité analytique
  • Droit des affaires et droit fiscal
  • Gestion
  • Technique d’expression et de communication

Il faut savoir que le cycle d’expertise comptable est un cycle très sélectif. Chaque année, le concours est passé par 500 à 1000 candidats, dont seulement une soixantaine est admise dans le cycle d’expertise comptable.

Les candidats admis doivent suivre un cycle de formation qui dure 3 ans. Ce cycle se passe en parallèle avec l’accomplissement du stage professionnel.

Quels sont les domaines de maitrise par année d’étude ?

1ère année : La consolidation et l’harmonisation des connaissances comptables, financières et juridiques

2ème année : L’Approfondissement des disciplines qui sont les bases pour l’expert-comptable

3ème année : L’étude des différentes techniques d’audit et certification des comptes

Quels sont les certificats obtenus par année d’étude ?

D’abord, un Certificat des Etudes Financières et Comptabilité Approfondie (A l’issue de la première année)

Ensuite, un Certificat Supérieur des Techniques d’Expertise Comptable (A l’issue de la deuxième année)

Enfin, un Certificat Supérieur de Révision Comptable (A l’issue de la troisième année)

Chacun de ces certificats est soumis à la réussite à un examen organisé annuellement en deux sessions.

Quels sont les sessions d’examens ?

Il y a 2 sessions d’examen par année. Une session normale qui a lieu au mois de juin. Les candidats n’ayant pas validé l’ensemble des modules ont droit à une 2ème session de rattrapage qui a lieu au mois de septembre.

L’admission sur chacun des certificats précités est conditionnée obligatoirement par l’obtention par le candidat d’une moyenne générale de 12/20.

Il est à noter que seuls les candidats ayant obtenu une moyenne générale supérieure à 9/20, sont admis à se représenter à la session de rattrapage de septembre.

Ensuite des conditions de stage et de mémoire

Les candidats qui sont admis au cycle d’expertise comptable (dites experts comptables stagiaires) sont tenus d’accomplir, simultanément avec leur formation, un stage professionnel de 6 semestres. Il se fait auprès d’un expert-comptable diplômé qui exerce le métier. Un volume horaire de 32 heures de stage par semaine doit être justifié pendant la durée de 3 ans du stage.

L’Expert-Comptable stagiaire doit, en outre, préparer six rapports semestriels. Ces rapports doivent être validés par le maîtrise de stage, par un contrôleur de stage ainsi que par un jury et ce, avant l’examen final de la troisième année.

La fin des examens est suivie par la rédaction d’un mémoire de fin d’étude.

Le mémoire de fin d’études consiste en un travail de recherche scientifique et de documentation professionnelle dans une problématique donnée. Le candidat doit à travers une analyse et une réflexion personnelle faire un apport à la profession.

Il y a 2 sessions qui sont organisées par année pour soutenir les projets de mémoire respectivement en mai et en septembre.

Le candidat dépose d’abord, une notice qui explique l’intérêt du sujet qu’il entreprend de soutenir. Cette notice est, ensuite, validée par un comité de recherche composés de professeurs universitaires et d’experts comptables. Le comité décide de l’intérêt du sujet et son vrai apport.

Le candidat dispose, après la validation, d’un délai de 2 année renouvelable d’une année pour présenter son travail de recherche.

A la fin, le mémoire est soutenu publiquement et un jury délibère avant d’accorder au candidat le diplôme tant convoité.

L’expert-comptable au Maroc est habilité à réaliser des missions diversifiées

Le métier d’expert-comptable est un métier pluridisciplinaire. Il peut apporter son conseil à l’entreprise à plusieurs niveaux.

On distingue entre les missions exclusives de l’expert-comptable (monopole légal) et les missions complémentaires qu’il partage avec d’autres métiers.

 

Missions exclusives de l’expert-comptable

La loi habilite la seule profession d’expert-comptable à :

  • Exercer la mission de commissaire aux comptes
  • Délivrer toute attestion sur la régularité et la sincérité des états financiers
  • Certifier le compte courant d’associé en vue d’une augmentation de capital
  • Exercer les fonctions de commissaire à la transformation
  • Exercer toute mission connexe à celle du commissaire aux comptes

Missions complémentaires de l’expert-comptable

L’expert-comptable est l’interlocuteur le plus approprié pour mener les missions complémentaires suivantes :

  • Assistance à la création de sociétés
  • Services juridiques
  • Cartographie des risques
  • Reporting financier
  • Design & implémentation de procédures
  • Due diligence
  • Élaboration et audit des comptes consolidés
  • Conseil en droit fiscal
  • Tenue comptable
  • Tenue de paie

 

Rémunération de l’expert-comptable

La rémunération des missions de l’expert-comptable au Maroc est déterminée en fonction de l’ampleur des travaux à réaliser. La rémunération est estimée généralement en fonction du temps qui est consacré.

Le taux horaire de l’expert-comptable varie selon la taille de la structure dans laquelle il exerce. Elle est librement négociable entre le client et l’expert comptable. Cette négociation tient compte du temps passé et des qualifications des équipes impliquées dans les missions.

La mission de commissaire aux comptes est un monopole de l’expert comptable au Maroc. La rémunération de la mission de commissariat aux comptes est libre mais un barème minimum s’applique. En effet, l’Ordre des experts comptables a émis en 2020 une norme qui fixe :

  • Le volume horaire minimal (selon un barème)
  • Le taux horaires minima (Taux moyen horaires de 500 dhs)

Cette norme ne s’applique que pour les missions de Commissariat Aux Comptes. Cependant, elle donne une idée sur le niveau de rémunération de l’Expert-Comptable.

Différence entre Cabinet d’Experts-comptables et une fiduciaire

 

Il existe au Maroc des cabinets de fiduciaires qui exercent des activités qui s’apparentent à certaines exercées par les experts comptables, comme celle de la tenue comptable ou de la tenue de la paie.

Il existe sur le marché de la comptabilité au Maroc trois types d’opérateurs :

  • Les comptables agréés qui se sont organisés dans un ordre des comptables agréés régi par la loi 127-12 ;
  • Les experts comptables qui se sont organisés dans un ordre des experts comptables régi la loi 15-89

Ces deux types d’opérateurs sont, d’ailleurs, les seuls autorisés de part la loi à accepter des missions de support ou d’externalisation de comptabilité.

En pratique, il subsiste des opérateurs qui opèrent en dehors de cette réglementation. Il est donc très important de vérifier à qui vous confiez votre comptabilité.

Finalement, il est important de savoir que les experts comptables et les comptables agréés ne disposent pas des mêmes qualifications car le cursus qui mène au statut d’expert-comptable et bien plus sélectif que celui qui mène au statut de comptable agréé.

Par ailleurs, l’Ordre tient à la disposition du public un annuaire à jour de ses membres. Voir lien suivant :

//jecherchemonexpertcomptable.oecmaroc.com/

 

Les experts comptables de Upsilon Consulting

Salaheddine YATIM

Diplômes obtenus

  • Diplôme National d’Expert-Comptable de l’ISCAE
  • Certification INTEC en Normes Internationales IFRS.
  • Certification INTEC en Marchés Financiers Internationaux.

Expérience et références pertinentes

  • Expert-Comptable, Commissaire aux Comptes, Membre de l’ordre des Experts Comptables.
  • Une expérience de 8 ans chez Deloitte en Audit, Commissariat aux comptes.
  • Fondateur de Upsilon Consulting et du Groupe Réviséa en 2011.
  • Consultant auprès d’entreprises locales et internationales

Abdelhakim SOUDI

Diplômes obtenus :

  • Diplôme du cycle normal de l’ISCAE
  • Diplôme National d’Expert-Comptable de l’ISCAE
  • Certification INTEC en Normes Internationales IFRS.

Expérience et références pertinentes

  • Expert-Comptable, Commissaire aux Comptes, Membre de l’ordre des Experts Comptables.
  • Une expérience de 7 ans chez Deloitte (Au Maroc et au Luxembourg) en Audit, Commissariat aux comptes.
  • Responsable de Contrôle de Gestion Chez Inwi
  • Fondateur de Upsilon Consulting
  • Consultant auprès d’entreprises locales et internationales