CGNC comptabilité

Comptabilité au Maroc – Ce qu’il faut savoir

La comptabilité est une discipline normée qui consiste à inscrire chronologiquement les mouvements de flux financiers d’une entreprise. Cette discipline sert de base pour produire les états financiers de l’entreprise.

La tenue de la comptabilité peut être effectuée soit directement par l’entreprise, soit via une externalisation à un cabinet comptable.

Définition – Qu’est-ce que la comptabilité ?

Le CGNC au Maroc définit la comptabilité comme une discipline qui consiste :

  • D’abord, à collecter et totaliser les informations relatives aux opérations financières de l’entreprise ;
  • Ensuite, présenter ces informations dans la cadre d’écritures comptables ;
  • Enfin, synthétiser ces informations sous forme d’états de synthèse.

Une écriture comptable correspond à une inscription selon une norme d’une opération. Ces normes sont comme suit :

  • Premièrement, une écriture comptable se fait en partie double. Chaque écriture doit comporter un débit et un crédit ;
  • Deuxièmement, une écriture doit respecter des numéros de comptes définis par la norme comptable ;
  • Enfin, une écriture se fait dans des unités monétaires.

Quelle réglementation de la comptabilité au Maroc ?

La comptabilité au Maroc doit se faire selon les normes du CGNC.

Le CGNC définit les principes généraux selon lesquels :

  • D’abord, les écritures comptables doivent s’inscrire ;
  • Ensuite, les états de synthèse doivent se préparer ;
  • Enfin, les principes comptables que l’entreprise doit respecter.

Quels sont les principes comptables prévus par le CGNC ?

La CGNC se fixe comme objectif de satisfaire deux objectifs principaux :

  • En premier lieu, de servir de base à l’information et la gestion de l’entreprise ;
  • En second lieu, de fournir une image fidèle de l’entreprise aux utilisateurs des comptes, privés ou publics.

Le CGNC prévoit 7 principes comptables principaux qui sont les suivants :

Le principe de continuité d’exploitation

Selon le principe de Continuité d’exploitation, l’entreprise doit établir ses comptes dans la perspective d’une poursuite de son activité. En absence de continuité, l’entreprise doit présenter ses comptes en valeurs liquidatives.

Le principe de permanence des méthodes

L’entreprise doit appliquer pour l’établissement des comptes les mêmes règles d’évaluation et de présentation d’un exercice à l’autre.

Le principe du coût historique

La valeur d’entrée d’un élément inscrit en comptabilité reste inchangée quelle que soit l’évolution ultérieure du pouvoir d’achat.

Le principe de spécialisation des exercices

La réglementation comptable divise la vie de l’entreprise en exercices comptables. L’entreprise doit inscrire les charges et les produits dans l’exercice qui les concerne.

Le principe de prudence

En vertu du principe de prudence, lorsqu’une entreprise détecte une incertitude susceptible d’entraîner :

  • D’abord, un accroissement des charges
  • ou, ensuite, une diminution des produits de l’exercice

Elle doit les prendre en considération dans la comptabilité notamment dans le calcul du résultat de cet exercice.

Le principe de clarté en comptabilité

Selon le principe de clarté :

  • Premièrement, l’entreprise doit inscrire les informations :
    • sous la rubrique adéquate,
    • avec la bonne dénomination
    • et sans compensation entre elles ;
  • Deuxièmement, elle doit évaluer les éléments d’actif et de passif séparément;
  • Troisièmement, elle doit préparer les états de synthèse sans compensation entre les différents postes.

L’importance significative en comptabilité

L’entreprise doit révéler dans ses états de synthèse tous les éléments dont l’importance peut affecter les évaluations et les décisions.

Qui peut tenir une comptabilité au Maroc?

L’entreprise peut tenir sa comptabilité en interne. Elle peut, également, la confier à un expert-comptable ou à un comptable agréé.

Lire aussi : Tenue de comptabilité au Maroc

Quel est le rôle de comptabilité ?

En élaborant les comptes, la comptabilité consiste en un outil de pilotage. En effet, les états de synthèse permettent de donner une vision sur la situation financière de l’entreprise.

De plus, la comptabilité joue un rôle d’information des partenaire (les tiers). En effet, les tiers (banques, actionnaires, salariés, …) s’intéressent au déroulement de l’activité et à sa santé financière. La comptabilité permet de couvrir ce besoin.

En définitive, la comptabilité est l’outil d’information financière par excellence.

L’objectif d’un système comptable est de :

  1. D’abord, permettre un enregistrement des transactions selon les règles en vigueur ;
  2. Ensuite, donner les principes de synthèse desdites transactions à des formes agrégées ;
  3. Enfin, créer des états aux normes que les utilisateurs peuvent lire et analyser pour tirer des conclusions.

Le système comptable

Les livres de comptabilité que l’entreprise prépare obligatoirement sont les suivants :

  • Primo, un manuel de procédure comptable. En effet, le manuel a pour rôle de décrire
    • l’organisation comptable
    • les modalités de la comptabilité
    • les principes généraux de comptabilité
  • Secondo, l’entreprise doit tenir un livre journal. En effet, ce livre enregistre les opérations quotidiennes de manière chronologique ;
  • Tertio, le grand-livre. Ce livre regroupe compte par compte les écritures comptables ;
  • En quatrième lieu, la balance générale dresse les différents soldes des comptes
  • Enfin, les différents états de synthèse que nous explicitons ci-dessous

Quels états financiers la comptabilité permet-elle de produire ?

La comptabilité permet de produire :

  • D’abord, le bilan qui informe sur la situation du patrimoine de l’entreprise
  • Ensuite, le compte de résultat qui informe sur le résultat des opérations
  • En outre, le tableau des flux de trésorerie permet de donner des informations sur le cash
  • L’annexe permet de donner des informations générales, notamment sur les méthodes et principes comptables

LIRE EGALEMENT

Séparation des exercices : un principe comptable

Continuité d’exploitation en comptabilité marocaine