crypto-monnaies

Crypto-monnaies : Top 3 des altcoins autres que le bitcoin

Le bitcoin est le précurseur des crypto-monnaies dans le monde. En effet, cette crypto-monnaie a ouvert la voie à une vague de crypto-monnaies construites sur un réseau décentralisé. Le bitcoin se base sur le principe de pair à pair et sa création a été le fruit du développement de la notion de block-chain. Le bitcoin est devenu, par ailleurs, la norme suprême des crypto-monnaies.

Depuis sa création, le bitcoin a inspiré beaucoup de projets de crypto-monnaies. Ainsi, le volume des crypto-monnaies existant sur le marché ne cesse de croître. Cependant, elles n’ont pas toutes la même valeur.

Cet article fait le tour d’horizon des 3 crypto-monnaies les plus importantes sur le marché.

Avant de présenter ces alternatives au bitcoin, autrement appelées altcoin, examinons ce que veut dire le terme crypto-monnaie.

Que sont les crypto-monnaies ?

Une crypto-monnaie, au sens large, est une monnaie virtuelle ou numérique. En effet, ces monnaies prennent la forme de jetons qui peuvent être physiques ou virtuels. En effet, il existe certaines crypto-monnaies qui offrent une forme physique ou des cartes de crédit. Néanmoins, la plupart restent entièrement intangibles.

Le terme « crypto » dans crypto-monnaies fait appel à la notion informatique de cryptage. En effet, ces monnaies se basent souvent sur une cryptographie complexe qui permet la création et le traitement de monnaies numériques. Le cryptage touche aussi à la nature des transactions dans des systèmes le plus souvent décentralisés.

Les crypto-monnaies sont en général développées sous forme de code. Chaque crypto-monnaie dispose d’une sorte de statut ou livre blanc qui fixe :

  • D’abord, le mécanisme d’émission
  • Ensuite, les modalités de transfert
  • Ainsi que d’autres contrôles.

La plupart des crypto-monnaies se basent sur le principe de « minage ». Cependant, ceci n’est pas une règle générale.

Par ailleurs, dans la majorité des cas, ces crypto-monnaies sont conçues par des organismes en dehors de tout contrôle gouvernemental. D’ailleurs, cet aspect fondamental de leur constitution , fait en même temps, leur force et leur faiblesse.

Pourquoi les altcoins?

Les monnaies calquées sur le bitcoin sont collectivement appelées altcoins. En général, les créateurs les présentent comme des améliorations des défauts du bitcoin. Ces améliorations touchent, par exemple :

  • Les modalités de leur transfert
  • Le mode de sécurisation
  • La force du support technique

Nous examinerons ci-dessous quelques-unes des plus importantes monnaies numériques autres que le bitcoin. Ce classement n’a rien d’officiel, il s’agit juste d’un classement selon notre appréciation.

Disclaimer : Investir dans les crypto-monnaies comme tout investissement financier comporte des risques. Vous devez examiner par vous-même attentivement si ces opérations sont appropriées. Le contenu de cet article est donné à des fins d’information uniquement et ne constituent pas des recommandations ou des conseils d’investissement. L’usage des cryptomonnaies est interdit au Maroc.

 

1. Ethereum (ETH), la deuxième crypto-monnaie sur le marché

La première alternative au Bitcoin de notre liste, Ethereum, est une plateforme logicielle décentralisée. En effet, elle permet de construire et d’exécuter des contrats intelligents et des applications décentralisées (DApps). Par ailleurs, l’exécution sur ce système peut se faire sans aucun temps d’arrêt, fraude, contrôle ou interférence d’une tierce partie.

L’objectif d’Ethereum est de créer une suite décentralisée de produits financiers. Dans son statut, ETH précise que toute personne dans le monde peut avoir librement accès au système.

Les applications sur Ethereum sont exécutées sur son jeton cryptographique spécifique à la plateforme, l’éther.

Ethereum a lancé sa prévente en 2014. La prévente d’éther, qui a reçu un accueil enthousiaste, a contribué à inaugurer l’ère des offres initiales de jetons (ICO). Selon Ethereum, il permet de « codifier, décentraliser, sécuriser et échanger à peu près n’importe quoi.

Cependant, en 2016, suite à un incident d’attaque de la DAO en 2016 deux monnaies ont vu le jour :

  • Ethereum (ETH)
  • et Ethereum Classic (ETC).

En janvier 2021, Ethereum (ETH) avait une capitalisation boursière de 138,3 milliards de dollars. ETH a une valeur par jeton de 1 218,59 dollars.

2. Litecoin (LTC), une des premières crypto-monnaies sur le marché

Lancé en 2011, le Litecoin a été l’une des premières crypto-monnaies à suivre les traces du Bitcoin. En effet, Charlie Lee, un diplômé du MIT et ancien ingénieur de Google a lancé cette crypto-monnaie. Litecoin se base sur un réseau de paiement mondial open-source.

A l’image des autres monnaies, aucune autorité centrale ne contrôle le Litcoin. Par ailleurs, il utilise « scrypt » comme preuve de travail. Scrypt peut être décodé à l’aide de CPU de qualité grand public.

Bien que Litecoin ressemble à Bitcoin, il a un taux de génération de blocs plus rapide. Ainsi, il offre un temps de confirmation des transactions plus court.

Outre les développeurs, un nombre croissant de commerçants acceptent le Litecoin.

En janvier 2021, Litecoin avait une capitalisation boursière de 10,1 milliards de dollars . La valeur par jeton était de 153,88 dollars. De ce fait, c’est la sixième plus grande crypto-monnaie au monde.

3. Cardano (ADA)

Cardano est une crypto-monnaie « Ouroboros proof-of-stake ». C’est Charles Hoskinson qui a cofondé Cardano et le projet se base sur une approche de recherche :

  • des ingénieurs,
  • des mathématiciens
  • et des experts en cryptographie.

Le fondateur est, d’ailleurs, l’un des cinq membres fondateurs initiaux d’Ethereum qui a eu des désaccords avec la direction de ETH. En effet, il a quitté le projet et a ensuite participé à la création de Cardano.

Les chercheurs à l’origine du projet ont rédigé plus de 90 articles sur la technologie de la blockchain. Ces articles portent sur un large éventail de sujets. Ces recherches constituent l’épine dorsale de Cardano.

Grâce à ce processus rigoureux, Cardano se démarque de ses pairs de proof-of-stake ainsi que d’autres grandes cryptomonnaies. La blockchain de Cardano serait capable de bien plus que celle de ETH.

Cela dit, Cardano n’en est encore qu’à ses débuts. Il a encore un long chemin à parcourir en termes d’applications financières décentralisées.

En janvier 2021, Cardano a une capitalisation boursière de 9,8 milliards de dollars et un ADA se négocie à 0,31 dollar.

LIRE EGALEMENT

Qui sommes-nous?

Bitcoin au Maroc – Ce que vous devez savoir

Casablanca Finance City (CFC) : découvrir le statut